Accueil > Des capitaines des glaces
Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

Des capitaines des glaces

Itinéraires de deux experts de la navigation polaire

Dieu qu’elle est belle l’histoire des deux matelots Étienne Garcia et Patrick Marchesseau ! Celle de deux jeunes marins devenus commandants chevronnés de la compagnie PONANT, parmi les rares en France capables de naviguer dans les glaces. Forts de leurs expériences, ils accompagneront bientôt un autre et jeune « commandant », Le Commandant Charcot : premier navire de croisière de haute exploration polaire hybride propulsé au GNL capable de naviguer au cœur des glaces. De quoi, pour ces deux capitaines de l’extrême, continuer de s’émerveiller.

Naissance d’une passion

Il y a Étienne Garcia, l’Angevin espagnol et Patrick Marchesseau, le Rochelais. Animés depuis leurs plus jeunes années par cette conviction de vouloir « vivre sur la mer », tous deux sont passés, en ordre dispersé mais toujours en temps voulu, sur les bancs de celle qu’ils appellent encore l’Hydro, l’École nationale de la marine marchande. C’est l’époque des premiers embarquements, entre pétrolier, porte-conteneurs, cargo, et ferry. « L’idée, c’était d’être sur un bateau autant que possible », se souvient le commandant Garcia. À la fin des années 1990, Patrick Marchesseau navigue déjà dans le sillage d’Étienne Garcia, les « vieux frères ». C’est ensemble qu’ils supervisent, sur les chantiers de Saint-Nazaire, la construction des paquebots Paul Gauguin et Mistral.

Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

Parfum des premières glaces

Aller toujours plus loin, toucher à l’essence même de la navigation. C’est ce qui a toujours fait avancer ces deux commandants. Et c’est en goûtant à leurs premières glaces qu’ils vont trouver leur place. Pour Étienne Garcia, c’est en 2005 à bord du Diamant, navire d’expédition fraîchement acquis par la compagnie PONANT. Il en assurera le commandement jusqu’en 2010, avant de passer la barre à Patrick Marchesseau. « C’était le temps des premiers Groenland, des premiers Antarctique, se souvient le commandant Garcia. Une époque de ”défrichage” un peu héroïque et une navigation tellement grisante ! ». Avec la navigation polaire, glissant au bord ou au cœur de la glace, ces deux-là font appel au sens marin le plus pur qui soit et retrouvent ce qui les avait animés adolescents, alors qu’ils s’enivraient des récits des plus grands explorateurs polaires : Nansen, Amundsen, Charcot, Victor… Il était temps pour eux d’« écrire » leur propre voyage…

Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

De l’art de naviguer dans les pôles

Commander dans les glaces, cela ne s’improvise pas. Du haut de leur haute expérience de navigation, les commandants Garcia et Marchesseau ont appris le b.a.-ba de la navigation dans la glaces avec déférence et un sens aigu de l’observation,, avant d’aspirer y commander. Humilité et observation mais aussi patience et abnégation comptent parmi les qualités requises pour naviguer dans les pôles. « Le commandement, c’est un graal, cependant il faut aussi savoir porter ses galons, explique Étienne Garcia. C’est pourquoi il est important de ne pas brûler les étapes. Et c’est mon expérience de lieutenant au pont qui m’a permis de poser les fondations du commandant que je suis devenu. Cela m’a beaucoup servi lorsque je me suis retrouvé en Antarctique les premières années. » Et de l’expérience, il lui en a également fallu, au cœur de l’océan Arctique, pour assurer le premier passage du Nord-Ouest d’un bateau de passagers sous pavillon français – et a fortiori, le premier pour la compagnie PONANT. C’était en 2013, avec Le Soléal… et une sacrée montée d’adrénaline ! « Sans aucun doute l’un de mes plus beaux souvenirs depuis mon arrivée dans la compagnie ! » Suivront les premières Tchoukotka, face à l’Alaska, et Kamtchatka, au cœur de la Russie extrême orientale. Le commandant Marchesseau, lui non plus, n’a pas oublié son premier passage en 2014, puis la tentative avortée à cause de l’englacement trop important en 2018. « À l’époque, se souvient-il, nous étions en doublure avec des pilotes des glaces. Et j’étais bien content qu’ils soient là.  » C’est une navigation qui nécessite de la délicatesse, de la prudence et de la sensibilité afin de de trouver la meilleure trajectoire et de ne pas endommager le navire. La ligne droite n’est pas toujours la plus courte. Ou l’art de faire des détours pour aller plus vite.

Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

Ivresse polaire

Après des années à louvoyer d’un hémisphère à l’autre, entre la nature sauvage de l’Arctique et la sévérité magnifique du continent blanc, les deux capitaines sont devenus des experts de la navigation polaire. Et pourtant, « dix ans après, l’excitation reste intacte, avoue Patrick Marchesseau. « À chaque expédition, l’entrée d’un nouveau fjord ravive notre fibre d’explorateur. Comme la promesse immuable de vivre des instants magiques. » Ici un ours polaire venu poser ses pattes sur la coque, là un effet de lumière à la surface de l’eau, là encore une baleine à bosse venue en été se nourrir dans les eaux froides et expirer à dix mètres du bateau. Autant de souvenirs à partager avec les passagers. Car « il est là l’esprit PONANT, s’enthousiasme Étienne Garcia toujours animé, 15 ans après, de ce regard d’enfant – qu’il défend ! – face aux merveilles de la nature. C’est cette envie de partager au maximum. Alors s’il y a des animaux à observer ou un iceberg à contempler, ils s’arrêtent, ils contournent. « C’est cela l’exploration ! ». Il s’agit avant tout de composer avec les éléments. De laisser la nature, la glace, le vent et la neige décider. Au capitaine de s’adapter et de partager les secrets de cette navigation avec les passagers. « On est là pour faire vivre le voyage ! »

Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

Le Commandant Charcot et de nouveaux rêves d’aventures

Ils ne le diront pas – on est modeste dans la marine – mais, forts de leur expérience, les commandants Garcia et Marchesseau étaient prédisposés à prendre les commandes du Commandant Charcot. Un projet dans lequel tous les deux se sont investis très tôt. Détachés en Norvège pour en suivre la construction, ils ont ainsi pu faire connaissance avec le bateau, et prendre la mesure des défis qui les attendent. Car si « jusque-là, nous slalomions dans les eaux polaires, explique Patrick Marchesseau, désormais, nous allons pouvoir nous ”immerger” dans la glace ! » et ainsi descendre dans ce « monde de silence » où la mer disparaît pour laisser place à une immensité glacée. Il s’agira alors pour les deux commandants de laisser parler toute leur techniqueOr « en termes de manœuvrabilité,Le Commandant Charcot présente des performances extraordinaires, témoigne Étienne Garcia. Ce qui en fait un bateau sûr et confortable. »

Équipé des dernières innovations technologiques responsables disponibles à ce jour, le bateau est parfaitement adapté aux dernières normes environnementales. Voire, il les devance. “Pour aller au pôle Nord aujourd’hui, on ne peut pas faire mieux”, précise Patrick Marchesseau. Cet équilibre entre exploration et respect de l’environnement, les commandants veulent en être les garants. « À nous, pendant ces années pionnières à venir, de chercher comment permettre au Commandant Charcot de trouver sa place dans cet environnement », explique Étienne Garcia. La présence à bord d’équipements scientifiques et de chercheurs afin de récolter et d’analyser des données précieuses pour la protection des régions polaires viendra décupler le plaisir de la navigation. Les passagers pourront eux-mêmes participer aux « recherches » lors de sessions scientifiques participatives, que ce soit pour envoyer une sonde ou récupérer un échantillon d’eau. Ainsi Le Commandant Charcot pourrait bien venir s’inscrire dans l’histoire de l’exploration scientifique des régions polaires.

Etienne Garcia et Patrick Marchesseau : 2 capitaines experts de la navigation polaire

À la passerelle du Commandant Charcot, les éternels aventuriers que sont Étienne Garcia et Patrick Marchesseau pourront, c’est certain, assouvir quelques-uns de leurs plus beaux rêves de marins. Cap notamment sur le pôle Nord bien sûr mais aussi sur le nord-est du Groenland et pourquoi pas, un jour, un tour de l’Antarctique. Ce serait inédit ! Si le monde maritime brille souvent par son humilité, reste qu’avec Le Commandant Charcot, les deux capitaines de la compagnie PONANT comptent bien reprendre le flambeau pour que perdure au sein de la marine civile française ce savoir-faire de la navigation dans les glaces.

Crédits photos : ©PONANT/Christophe Dugied / ©PONANT/François Lefebvre / ©Studio PONANT/Laure Patricot / ©Studio PONANT/Clément Louineau / ©Studio PONANT/Laurence Fischer / ©StudioPONANT/Olivier Blaud / 

Navire Le Commandant Charcot : vue aérienne, en train de naviguer entre les plaques de banquise

Découvrez l’art de la navigation polaire

Embarquez pour une croisière d’expédition au coeur des régions polaires avec PONANT

À découvrir

Les brochures Ponant

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales