Accueil > Une journée (ou deux) à Livingston

Une journée (ou deux) à Livingston

Visitez Livingston au Guatemala

Une parenthèse dans la plus antillaise des villes du Guatemala

Passer une journée ou deux à Livingston, c’est partir à la découverte d’un Guatemala inattendu, à la croisée des cultures africaine et caribéenne. Au bord de la mer des Caraïbes, à l’embouchure du Rio Dulce, Livingston est un petit coin de bout du monde en Amérique centrale, aussi déconcertant que captivant. Un lieu à part, hors du commun et hors du temps, auquel on accède uniquement par bateau, comme pour mieux préserver son identité. En route (mais sur l’eau) pour une aventure singulière au « pays » des Garifuna !

9h – Naviguer sur le Rio Dulce

Profitez de la fraîcheur du matin pour vous échapper à l’intérieur des terres, le temps d’une incontournable balade en bateau le long du Rio Dulce. À bord d’une lancha (petite embarcation à moteur traditionnelle), vous pourrez rejoindre la ville du même nom, à quelque 40 kilomètres en amont du fleuve – c’est d’ailleurs la seule façon de s’y rendre ! Sitôt les premiers méandres, le spectacle est à couper le souffle. Aux hautes falaises de calcaire se substitue vite une luxuriante forêt tropicale alors que le rio s’élargit. Vous voilà naviguant au cœur de la mangrove, véritable paradis pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Sur les rives, de petites maisons sur pilotis. Et croisant votre route, des pêcheurs venus jeter leurs hameçons ou leurs filets. Des paysages à la beauté intemporelle ! Arrivé dans la ville de Rio Dulce, vous vous trouverez à quelques encablures du lac Izabal, le plus grand du Guatemala et l’une des merveilles naturelles de la région. À l’entrée du lac, se dresse le  château San Felipe de Lara, ancienne forteresse espagnole du XVIIe siècle, chargée de repousser les incursions pirates. Aujourd’hui gardien silencieux, l’édifice demeure un formidable témoignage d’architecture militaire coloniale.

13h – Se balader dans Livingston

Après une pause déjeuner dans l’un des restaurants de Rio Dulce, il sera temps de redescendre à Livingston et de goûter à la douceur de vivre de cette petite ville isolée du monde. Bienvenue à la « Jamaïque du Guatemala » ! Un surnom que Livingston doit à son atmosphère afro-caribéenne si authentique et à sa communauté garifuna, née des métissages, au XVIIe siècle, entre des esclaves africains en fuite et des Indiens caraïbes. Sur certains murs, des graffitis témoignent de cette précieuse culture que les habitants de Livingston préservent  avec fierté à travers la langue, la danse et la musique garifuna, toutes classées au patrimoine immatériel de l’Unesco. À Livingston, vous croiserez très peu de voitures. De quoi flâner en toute sérénité. Au fil des ruelles se succèdent des maisons souvent modestes mais toujours très colorées. Et au gré de votre promenade, entre les parfums des fruits frais et les senteurs d’une cuisine de rue, sans doute entendrez-vous s’échapper depuis la porte d’un bar ou d’un restaurant un de ces airs de punta, musique garifuna par excellence.

Visitez Livingston au Guatemala

15h – Se baigner dans des piscines naturelles

A Livingston, quelque cinq petits kilomètres vous séparent des Siete Altares, les « Sept autels » : une succession de petites cascades d’eau douce, et autant de piscines naturelles, au cœur de la jungle. Un bateau pourra vous y emmener, mais si vous aimez la marche, sachez que vous pourrez également rejoindre le site à pied depuis Livingston. Après une agréable balade le long de la plage, vous pénétrerez dans la forêt en suivant un petit sentier jusqu’aux Siete Altares. L’occasion de profiter pleinement de la beauté du paysage avant de s’offrir une douce et paisible baignade dans une eau claire à 25 °C, entourée d’une nature luxuriante.

17h – S’allonger sous les cocotiers de Playa Blanca

Depuis les Siete Altares, vous pouvez rejoindre  Playa Blanca pour un farniente bien mérité sur la plus belle plage à la ronde autour de Livingston. Au sable noir volcanique de la côte Pacifique répond ici une étendue de sable blanc que viennent baigner les eaux turquoise et cristallines de la mer des Caraïbes. Un parfait moment de détente en perspective que vous pourrez agrémenter d’une dégustation de poisson frit allongé dans un hamac.

Visitez Livingston au Guatemala

19h – Vibrer au rythme d’une soirée garifuna

Retour à Livingston pour une soirée au cœur de la culture garifuna… Alors que le soleil se couche, la ville s’anime. Depuis les nombreux comedors – petits restaurants – commencent à s’élever les fameux chants garifuna portés par les rythmes des tambours et des maracas. Quelques pas de danse s’improvisent ici et là. Un spectacle vivant et entraînant qui, pour une expérience garifuna tout à fait complète, pourra s’apprécier autour d’un délicieux tapado, sorte de bouillabaisse caribéenne à base de poisson, de crabe, d’écrevisse et de divers crustacés, préparée avec des plantains et du lait de coco, le tout assaisonné de coriandre.

Et s’il vous reste un peu de temps :

  • Visiter la Punta Manabique : située en face de Livingston, à l’extrémité de la presqu’île qui referme la baie d’Amatique, cette réserve est un véritable paradis naturel pour les oiseaux tropicaux.
  • Rejoindre les Cayes Sapodilla : atoll inhabité du golfe du Honduras, l’une des 450 îles de la barrière de corail du Bélize.
  • Visiter le site archéologique de Quiriguá (via Santo Tomás de Castilla ou Puerto Barrios) : dans la vallée du Motagua, ce site abrite de gracieuses stèles en grès sculpté ainsi que de mystérieux et impressionnants autels zoomorphes.
  • Partir vers Antigua pour découvrir l’une des cités historiques les plus fascinantes d’Amérique centrale.

Crédits photos : ©  Istock

Tourisme : Nouvelle-Calédonie, vue rapprochée sur le lagon turquoise avec l'île du pin en arrière plan

PONANT vous y emmène

Vibrez au rythme des cultures caribéennes

À découvrir

Les brochures Ponant

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales