Accueil > Une journée à Tinos

Une journée à Tinos

Tinos, une île grecque authentique

Le joyau secret des Cyclades

Petite sœur de la grande Andros au nord et de l’effervescente Mykonos au sud, Tinos compte parmi les îles les plus authentiques de l’archipel des Cyclades. Île sacrée, terre d’Éole et de la Vierge miraculeuse, Tinos, c’est aussi la beauté sauvage de ces côtes ciselées, cet arrière-pays aux reliefs montagneux, tachetés de petits villages pittoresques. Une étonnante escale pour qui veut, au gré du vent, prendre son temps.

Sacrée Tinos !

Bien sûr, l’île grecque de Tinos, c’est d’abord cette ferveur qui vous saisit sitôt débarqué dans les rues de Chora, capitale de l’île. Depuis le port, votre regard s’élève alors irrésistiblement le long de la rue principale Megalochari jusqu’à atteindre le clocher de marbre de l’église de la Panagia Evangelistria. Haut-lieu de pèlerinage de l’orthodoxie grecque, la blanche basilique s’élève à l’endroit même où, en 1823, fut trouvée l’icône de la Vierge, suite à la vision miraculeuse d’une religieuse prénommée Pélagie. Un miracle perçu alors comme un divin présage pour tout un peuple en quête d’indépendance, encore sous le joug ottoman.

Outre son aura spirituelle, l’église s’érige aussi comme le premier grand ouvrage architectural du jeune État grec. À une poignée de kilomètres au nord de la ville, vous parvenez au couvent Kechrovouni. C’est ici que sœur Pélagie eut sa vision providentielle. La cellule occupée par la sainte nonne y est encore parfaitement préservée.

Finissez enfin cette ascension spirituelle en vous hissant depuis le village de Xinara jusqu’à l’Exombourgo, impérial rocher qui culmine à 640 mètres. Au sommet vous attendent les vestiges d’une citadelle vénitienne ainsi qu’un fantastique panorama sur l’île de Tinos, mais aussi d’autres îles grecques comme celles de Samos, Ikaria, Naxos ou encore Délos : une invitation à la contemplation, face à la mer Égée ! Et au pied du rocher, le monastère catholique de Iéras Kardias.

Tinos, une île grecque authentique

Objectif Lune à Volax

Un tout autre « voyage » vous attend à Volax. Posé sur un plateau cerclé de collines au nord-est de l’île, c’est l’un des plus anciens villages de Tinos. Deux tavernes, une église, un petit amphithéâtre et des maisons abandonnées aux portes et aux murs ornés des vers de poètes disparus. L’atmosphère y est presque irréelle…

Volax est notamment connu et reconnu pour son art de la vannerie : un artisanat traditionnel de paniers et corbeilles tissés dont quelques derniers héritiers donnent encore à voir leur savoir-faire au sein de leurs ateliers.

Mais la véritable curiosité de Volax, ce sont ces dizaines d’impressionnants galets granitiques qui parsèment les pourtours du village. Si certains aiment y voir les vestiges d’une lutte antique de Titans mythologiques, ils sont surtout le résultat d’un phénomène géologique unique aux origines encore mystérieuses. De quoi éveiller votre imaginaire alors que vous arpentez ce paysage lunaire tout à fait sidérant.

Plus bas, dans la vallée, près du village de Tarambados notamment, des pigeonniers. Ces chefs-d’œuvre d’architecture parsèment la campagne tiniote, Tinos en comptant plusieurs centaines ! Prenez le temps, en empruntant l’un des nombreux sentiers qui sillonnent l’île, d’aller admirer ces petits habitats finement ouvragés, hérités des vénitiens, fabriqués d’ardoise et de pierre à chaux. Un véritable travail de broderie !

Tinos, une île grecque authentique

Pyrgos, gravé dans le marbre

Vous voilà enfin à Pyrgos, le « cœur de marbre » de Tinos. De sa place centrale à son cimetière, en passant par ses fontaines et ses maisons blanchies incrustées de détails marbrés, la précieuse roche est omniprésente dans ce village du nord-ouest de l’île.

Au fil de ses ruelles se succèdent les ateliers des dignes disciples de Phidias, grand maître du premier classicisme grec qui, dit-on, aurait transmis l’art de la sculpture aux habitants de Tinos. Admirez et écoutez ces maîtres marbriers donner souffle et vie à leurs blocs de pierre, dans la pure tradition de cet art séculaire.

Un art soigneusement préservé – derrière les murs du musée de l’artisanat du marbre, perché sur les hauteurs, à la sortie du village – et partagé – dans l’enceinte de la prestigieuse École des Beaux-Arts de Pyrgos. Sa mission : assurer la continuation d’un savoir-faire ancestral inscrit par l’UNESCO au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette institution unique en Grèce, ouverte en 1955, a vu sortir par ses portes certains des plus grands noms de la sculpture grecque néoclassique, ainsi que les restaurateurs des monuments de l’Acropole. Parmi ses élèves, l’enfant du pays Yannoulis Halepas (1851-1938) dont on peut visiter la maison et l’atelier.

Tinos, une île grecque authentique

Son aura secrète et sacrée, parfois mystique, la beauté sauvage et authentique de son arrière-pays, ses villages enchanteurs, la douce et sereine nonchalance de ses habitants… Au-delà de la seule et célèbre icône de la Vierge, il est aussi là le miracle de Tinos.

histoire du Café du Costa Rica au Guatemala

Crédits photos : © Istock 

Tourisme : Nouvelle-Calédonie, vue rapprochée sur le lagon turquoise avec l'île du pin en arrière plan

D’île en île au coeur de la mer Egée

Voguez vers les rives les plus envoûtantes de la Méditerranée

À découvrir

Le Nicaragua au rythme de l’eau
Le Nicaragua au rythme de l’eau
Plus grand pays d’Amérique centrale, le Nicaragua est tout entier dédié à l’élément liquide. Lacs, lagunes, fleuves, littoraux et rivières : l’eau est...

Les brochures PONANT

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales
Des voyages d’exception et des escales confidentielles bientôt dans votre boîte email !
Inscrivez-vous à la newsletter PONANT