Accueil > Bien se préparer pour son expédition polaire

Bien se préparer pour son expédition polaire

Préparer votre expédition polaire

Une affaire de mental plus que de physique

C’est bientôt le jour J. Le plongeon dans l’inconnu. Vous vous apprêtez à partir à la découverte des terres extrêmes de l’Arctique ou des étendues sauvages de l’Antarctique. Mais parce que partir pour une expédition polaire, c’est vivre une expérience hors-norme qui vous emmènera loin, très loin de votre quotidien et de vos habitudes, voici quelques conseils pour préparer au mieux votre aventure.

S’éveiller, s’émerveiller, se sensibiliser

Dans l’imaginaire collectif, les régions polaires demeurent ces contrées pures et lointaines, gardiennes mystérieuses d’une nature immaculée. D’une magie et d’une richesse qu’il s’agit de préserver. C’est là tout l’enjeu des nombreux rendez-vous culturels, éducatifs et scientifiques qui abondent chaque année aux quatre coins de l’Hexagone et jusqu’en Outre-mer. À l’instar de l’Été polaire, première saison culturelle et scientifique autour de l’Arctique et de l’Antarctique, de nombreux lieux emblématiques se font ainsi les laboratoires de diffusion privilégiés de savoirs, d’idées et d’images : du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris aux divers musées nationaux de la marine, en passant par l’Espace des Mondes Polaires de Prémanon. Rencontres, conférences et webinaires, expositions, performances et projections y apparaissent alors comme autant d’opportunités pour chacun de nous de venir s’éveiller, s’émerveiller et se sensibiliser aux défis présents et futurs de ces mondes polaires. Une première exploration « à distance » que vous pourriez poursuivre et parfaire par la lecture, au fil des pages et des mots de ceux qui y sont allés – explorateurs, naturalistes et autres photographes passionnés –, ou de ceux encore qui en ont merveilleusement rêvé.

Préparer votre expédition polaire

Plus qu’un voyage, un rite de passage

S’engager pour une expédition polaire, c’est vivre une expérience qui va radicalement modifier vos conditions de vie habituelles. Mais rassurez-vous, pas besoin d’être un triathlète pour envisager votre voyage polaire. Peut-être seulement faire un peu plus qu’un simple sportif du dimanche en pratiquant un sport d’endurance de façon régulière, quelques mois avant votre départ : la marche en montagne reste l’entraînement idéal pour ce genre d’aventure. 

Mais « contrairement à ce que nombre de personnes pensent, confie Nicolas Dubreuil, aventurier français spécialiste des régions polaires, ce n’est pas une forme physique exceptionnelle qui fait la réussite d’une expédition, mais la qualité du mental de ses participants. ». En effet, s’isoler du reste du monde peut parfois valoir aux visiteurs du Grand Nord ou du Continent Blanc une impression de vide. Voyez simplement dans ce voyage comme un rite de passage au-delà de la dernière grande frontière « sauvage » de notre planète. « L’occasion d’une introspection positive, d’un regain incroyable d’adaptation et de créativité, une sorte de renaissance ! » Et au cœur de cet environnement imprévisible, « il est important de faire travailler son imagination, de s’adapter à la situation plutôt que de vouloir tout contrôler ». Apprenez à partager, à prendre soin des autres. Et par les autres, n’entendez pas seulement les autres passagers mais aussi tout ce qui vous entoure. « Prenez le temps, puisque vous l’avez, pour rendre hommage, observer et apprendre de votre environnement ».

 

Préparer votre expédition polaire

 

Et n’oubliez pas que le froid est votre ami ! Sans aller jusqu’à vous imposer des sessions en chambre froide pour vous en convaincre, amusez-vous à vous rafraîchir les idées en prenant quelques douches froides, chaque fois un peu plus, afin d’habituer votre corps à cette étrange sensation. Une façon, qui sait, de vous préparer à une éventuelle première plongée polaire ! Les adeptes de la méthode Wim Hof – qui consiste à prendre régulièrement des bains glacés dans une eau entre -0,5° et 4°C – vous le diront : le choc thermique qu’ils procurent vous fait entrer dans un état méditatif propice à la connexion avec la nature environnante. Une expérience à réaliser en pleine conscience ! 

S’adapter et lâcher prise pour mieux se reconnecter avec l’instant présent, voilà sans doute le meilleur état d’esprit à adopter pour profiter à 100 % de votre expérience polaire. Le corps suivra…

Moins spirituel mais tout aussi utile…

Il vous faudra penser à bien remplir votre valise ! Il existe plusieurs applis pour vous accompagner dans vos préparatifs, entre check-lists bagages, conseils et autres formalités. Côté équipement, respectez la fameuse règle des trois couches, dite « de l’oignon » : d’abord un haut en laine mérinos ou en synthétique. Puis, une polaire chaude ou une doudoune fine. Enfin, une parka ou une grosse doudoune. Cette technique vous permettra de vous adapter en toutes circonstances et d’ajuster votre équipement en fonction des variations de températures mais aussi de vos activités. On s’habillera chaudement si on part en balade en traîneaux à chien mais on prévoira du chaud « plus léger » et plus respirant si on randonne en raquettes ou en ski. Notez qu’il est également possible d’utiliser des chaufferettes à fixer sur gants ou chaussettes et dont on règle la température via une appli mobile.

Préparer votre expédition polaire

L’esprit éveillé, le corps entraîné, la valise bouclée, vous voilà fin prêts à regarder l’hiver, le froid et la glace droit dans les yeux !

Crédits photos : © Istock / © Studio PONANT / Olivier Blaud / 

Tourisme : Nouvelle-Calédonie, vue rapprochée sur le lagon turquoise avec l'île du pin en arrière plan

Prêt pour l’exploration polaire ?

Embarquez avec PONANT pour une croisière d’expédition aux confins des régions polaires

À découvrir

Les brochures Ponant

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales