Pingouin ou Manchot : Comment Faire la Différence ? | Magazine PONANT

Pingouins ou manchots : comment les reconnaître à coup sûr ?

Dos noir, ventre blanc, démarche pataude : la ressemblance entre manchots et pingouins est indéniable. Les manchots se nomment « penguins » en anglais, ce qui n’arrange pas la confusion, parfois même jusque dans des textes mal traduits (notamment les livres pour enfants et de nombreux sites Internet).

Pourtant, ces oiseaux marins appartiennent à des familles complètement différentes et évoluent dans des zones opposées du globe.

Différence entre pingouin et manchot

Quelques astuces pour les distinguer ?

Le manchot trouve ses quartiers exclusivement dans l’hémisphère Sud, tandis que le pingouin préfère les falaises de l’hémisphère Nord, notamment en Bretagne, une région qui pourrait selon certaines hypothèses étymologiques, lui avoir donné son nom : “pen” signifiant tête et “gwenn”, blanc en breton. On ne le trouve jamais sur la banquise. Pour s’en souvenir, on peut mémoriser la phrase : les MANchots Marchent en ANtarctique. Pourquoi « marchent »? Parce que contrairement aux pingouins, les manchots ne savent pas voler. Ils vivent principalement sur la banquise ou sur terre et ils marchent parfois longtemps entre leur colonie et leur lieu de pêche. Leurs ailes ne sont pas inutiles pour autant. Elles font d’excellentes nageoires et permettent aux manchots d’effectuer des exploits sous l’eau : certains d’entre eux, comme le manchot papou, peuvent nager jusqu’à 35 km/h (le meilleur nageur olympique n’excède pas 9,5 km/h). D’autres, tel le manchot empereur, sont capables de plonger jusqu’à un peu plus de 450 mètres de profondeur et de rester en apnée 32 minutes (contre 8 minutes maximum pour un dauphin, et 11 minutes 35 pour le meilleur apnéiste humain!). Excellent nageur, ce manchot peut aller en profondeur pêcher des poissons, et non se contenter du krill proche de la surface.

Le pingouin, lui, ne tient pas ce genre de record, mais c’est parce que ses ailes ne sont pas uniquement dédiées à la natation : il peut également voler. Il s’agit généralement de vols courts et à ras de l’eau. Le petit pingouin chasse ses proies en plongeant depuis la surface, et non en effectuant des vols piqués. Il vit 75 % du temps en mer, ne revenant sur terre que pour y nicher.

Un pingouin, des manchots

Depuis le XIXe siècle, il ne subsiste plus qu’une seule espèce de pingouin : le petit pingouin, également appelé pingouin torda, qui mesure en moyenne 40 centimètres pour 500 à 750 grammes (un peu plus petit qu’un canard).
Chez les manchots, au contraire, la variété est grande. Il existe 18 espèces différentes. Parmi celles-ci, les manchots empereurs (ceux du film La Marche de l’empereur), les gorfous sauteurs, les manchots royaux, les papous, les manchots Adélie, etc. Leur gabarit varie de 40 cm et 1,3 kg pour le pygmée à 130 cm et 40 kg pour l’empereur.

Manchots et pingouins ont un triste point commun : leur survie est en péril du fait de l’activité humaine. La pollution des mers (marées noires et dégazage) met en danger les pingouins, tout comme la raréfaction de leur nourriture due à la pêche intensive. Pour les manchots, c’est avant tout le réchauffement climatique qui pose problème. Par exemple, avec la fonte de la banquise, la population de manchots empereurs de Terre Adélie devrait décliner de plus de 40 % dans les 30 prochaines années et de plus de 80 % à l’horizon 2100.

 


PONANT vous y emmène !

Observez les manchots en Antarctique

Découvrir

icon-instagramSuivez-nous sur Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram access token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.

Click here to troubleshoot

Pin It on Pinterest