Accueil > Science et voyages polaires

Science et voyages polaires

Pourquoi et comment allier tourisme polaire et recherche scientifique

Un duo gagnant entre tourisme et recherche

Allier tourisme polaire et science est une démarche aux nombreux bénéfices ! Les expéditions polaires sont des lieux d’acquisition et de transmission de connaissances, utiles à la fois pour faire avancer la recherche, mais aussi pour la protection de ces écosystèmes. Découvrez les nombreux atouts de cette coopération vertueuse.

Des laboratoires à ciel ouvert

Les régions polaires sont des zones peu explorées et des terrains d’études privilégiés pour faire avancer la recherche en glaciologie, en océanographie, en biologie animale, en chimie, en sciences atmosphériques ou encore en sciences humaines. Les pôles Nord et Sud sont des zones très complexes d’accès, ce qui représente un défi financier, matériel et logistique pour les centres de recherche, qui investissent principalement dans les bases scientifiques installées sur place.

Face à ces contraintes, les voyages vers les pôles sont, dès le début du développement du tourisme polaire dans les années 1930, de réels alliés pour la recherche en permettant de déployer des projets scientifiques et d’attirer l’attention des mécènes et du grand public sur l’importance d’étudier ces régions extrêmes. Les rotations régulières des navires d’expédition offrent la possibilité de mettre en place des protocoles sur le long terme, de récolter des données scientifiques ciblées, d’en vérifier la répétabilité, de les comparer… Autant d’atouts nécessaires pour leur exploitation scientifique. 

Pourquoi et comment allier tourisme polaire et recherche scientifique

PONANT s’inscrit dans cette dynamique depuis son origine en embarquant à son bord des scientifiques et des guides-naturalistes qui partagent leur expertise avec les passagers pour les sensibiliser à la protection de ces environnements fragiles. Mais en concevant un navire pensé dès le départ comme une plateforme scientifique, la compagnie s’engage plus loin. Le Commandant Charcot est en effet l’un des seuls navires brise-glace français équipé d’infrastructures de recherche proposant des laboratoires sec et humide, des sonars, des balises bouées, un salinographe, un carottier, un drone, etc.

Devenir acteur de la protection des milieux polaires

Les voyageurs des régions polaires se montrent souvent volontaires pour aider les scientifiques dans leurs missions. Ainsi, plusieurs compagnies proposent des ateliers de sciences participatives organisés par les équipes de guides-naturalistes présentes à bord. Ces ateliers permettent aux passagers de collecter des données supplémentaires qui sont ensuite exploitées et publiées par les chercheurs. Les applications ne manquent pas, on peut citer par exemple le programme Happy whale (identification de cétacés marins), des prélèvements de phytoplancton, ou encore l’observation de nuages pour la Nasa, parmi tant d’autres.

Participer à ces ateliers est l’occasion de découvrir la démarche scientifique et le quotidien d’un chercheur lorsqu’il est sur le terrain. Les passagers sont d’autant plus concernés, et mobilisés pour l’environnement lorsqu’ils s’impliquent directement dans la récolte de données scientifiques.

Pourquoi et comment allier tourisme polaire et recherche scientifique

Qu’appelle-t-on une “bonne donnée” ?

Pour être utiles aux équipes de recherche, les données produites par les passagers se doivent d’être irréprochables, c’est-à-dire de respecter les protocoles décrits. Elles doivent démontrer une incertitude la plus petite possible, c’est-à-dire avoir une bonne répétabilité, être pertinentes, justes et reproductibles.

Partager la passion pour les pôles, pour mieux les protéger

Le tourisme polaire offre ainsi différentes opportunités aux scientifiques, dont celle de générer de nouvelles connaissances avec les touristes, mais également d’en transmettre. Les croisières polaires ne sont pas de simples voyages d’observation, mais sont associées à un programme de diffusion des connaissances sur les zones visitées, notamment à travers des cycles de conférences sur différentes spécialités afin d’aborder de façon globale les problématiques qui touchent ces territoires polaires.

Pourquoi et comment allier tourisme polaire et recherche scientifique

À travers les conférences, les échanges et les observations réalisées avec les scientifiques et les guides-naturalistes, les passagers découvrent ainsi les multiples facettes des territoires polaires ainsi que les menaces qui pèsent sur eux. Protéger un milieu, un territoire ou une espèce commence par l’acquisition de connaissances pour mieux le comprendre. Chacun revient alors ambassadeur de ces régions, riche d’un voyage qui porte du sens.

En savoir plus

Découvrez les premières impressions des chercheurs embarqués à bord du Commandant Charcot lors de son tout premier voyage au pôle Nord. Une collaboration inédite qui fait entrer le navire dans l’histoire de l’exploration scientifique des pôles.

Crédits photos : ©StudioPONANT/Nathalie Michel / © Studio PONANT / Olivier Blaud / ©Studio PONANT/Violette VAUCHELLE

Navire d'exploration polaire se reflétant sur l'eau

Participez à l’exploration scientifique des pôles

Embarquez avec PONANT pour une croisière d’expédition polaire

À découvrir

Les brochures Ponant

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales