Phénomène des marées : marée haute et basse

Mieux comprendre les grands mouvements marins

Calme, régulière, puissante, complexe : la marée est un phénomène naturel aussi passionnant que mystérieux. Avant de prendre la mer, il est nécessaire de tenir compte des courants de marée. Voici quatre points essentiels à connaître sur les flux et reflux de la mer.

1. La définition

La marée désigne le mouvement montant puis descendant des océans et des mers. Elle est le résultat de l’attraction de la lune et du soleil sur la mer, mais également de la rotation de la Terre générant une force centrifuge. Cette attraction dite gravitationnelle varie en fonction de la position de la lune et du soleil par rapport à la Terre : s’ils sont du même côté ou diamétralement opposés, il y aura une marée haute. S’ils sont situés à 90° l’un de l’autre, ce sera une marée basse.

2. Le coefficient de marée

Le coefficient de marée représente l’ampleur de la marée par rapport à sa valeur moyenne. Il varie par convention entre 20 et 120. Plus le coefficient de marée est fort, plus le marnage – c’est-à-dire la différence de hauteur d’eau entre la pleine mer et la basse mer – est important. Cela signifie que la mer monte haut et descend loin. La valeur médiane est située à 70. On parle de grandes marées – appelées marées de vive-eau – à partir du coefficient 95. A l’inverse, les marées les plus faibles sont appelées marées de morte-eau.

3. Les courants marins

Un courant marin est un mouvement d’eau de mer régulier, continu et cyclique. Il est créé par l’action combinée des vents permanents qui poussent les eaux de surface, mais également par la force de Coriolis qui modifie la direction des courants selon l’hémisphère. Pour rappel, le principe de Coriolis est un effet qui permet de dévier la trajectoire d’un objet en mouvement à la surface de la Terre. Le courant est également créé par les nombreuses différences de température.

4. Les marées exceptionnelles

Les plus grandes marées d’Europe peuvent être observées en France. À Saint-Malo, le marnage atteint, par exemple, plus de 12 mètres en moyenne du fait de sa situation géographique. Le 21 mars 2015, la « marée du siècle » s’est produite avec un coefficient à 119. Ce phénomène a lieu tous les 18 ans du fait de l’alignement des astres et de l’équinoxe de printemps où le soleil est, à ce moment-là, au plus près de la Terre.


Voguez avec PONANT

Que vous soyez plutôt océan Atlantique ou mer Méditerranée, océan Indien ou mer des Caraïbes, PONANT vous emmène sur toutes les mers du globe.

Découvrez les prochains départs

icon-instagramSuivez-nous sur Instagram

Pin It on Pinterest