Archipel des Bijagos : Voyage au cœur d'une Faune Exceptionnelle | Magazine PONANT

88 îles au large de la Guinée-Bissau, gouvernées par les mangroves, les palmeraies, les savanes et de vastes bancs de sable. Bienvenue dans l’archipel des Bijagos, du nom de l’ethnie animiste qui la peuple. Une terre sauvage où les espèces les plus rares coexistent dans une symbiose exemplaire. Une biodiversité parmi les plus riches de l’Atlantique Sud.

L’archipel tout entier est toujours régi par la tradition bijago qui voue culte et respect aux espèces sauvages qui l’habitent. Un mode de vie séculaire qui implique une gestion naturelle et réfléchie des ressources afin de subsister tout en préservant les richesses vivantes. En matière de conscience écologique, l’archipel peut s’enorgueillir de plusieurs siècles d’avance. Un mode de vie qui permet aujourd’hui à ce site (Classé par l’UNESCO Réserve de biosphère depuis 1996) d’offrir une expérience naturelle unique, à la découverte d’une population fascinante d’espèces marines et terrestres.

Dans l’eau : le plus grand aquarium terrestre

Écosystème et situation géographique participent pour l’essentiel à la formidable richesse faunique de l’archipel. Ses côtes majoritairement couvertes de mangrove confèrent nourriture et abri aux poissons. Sa proximité avec l’embouchure du Rio Geba en fait un centre névralgique où convergent aujourd’hui plus de 170 espèces de poissons : des espèces côtières comme les lutjans, les vivaneaux ou les carpes rouges et nombre de petits poissons de roche ou de vase… Une foule sous-marine parmi laquelle il est fréquent de croiser des sommités comme le barracuda ou le « roi d’argent », le tarpon, un prédateur qui évolue au gré des courants. Des merveilles pour les plongeurs qui se disputent les eaux avec l’aristocratie mammifère.

archipel des bijagos

Dauphins, raies pastenagues et guitares, requins gris, tigres et bouledogues, les fonds de l’archipel sont un théâtre au casting étoilé. Et dans les lagunes couvertes de vastes herbiers, patiente une tête d’affiche malheureusement trop chassée et de fait en voie d’extinction : le lamantin. Les eaux basses et chaudes des Bijagos abritent l’une des plus grandes colonies au monde de « vaches des mers ». Jamais la rareté n’a été aussi facile à toucher des yeux.

archipel des bijagos

Sur terre et dans les airs : tout est sacré

Sur terre aussi le spectacle s’avère « hollywoodien ». Stars incontestées des îles, les tortues y ont établi leur fief et l’archipel d’être reconnu aujourd’hui comme l’un des principaux sites de reproduction des tortues vertes de tout l’Atlantique. Elles affluent en masse entre juillet et octobre pour y déposer leurs œufs dans des nids creusés à même les grandes plages désertes. Des tortues vertes qui partagent leur environnement avec quatre autres espèces : les tortues luth, caouanne, imbriquée et olivâtre.

Chacune profite des nombreuses îles inhabitées pour évoluer en toute quiétude comme l’île de Poilao. Au sud de l’archipel elle arbore un statut tout à fait particulier hérité de la tradition bijago. Là-bas, le sang ne doit pas couler et s’y rendre nécessite d’abord l’accord des peuples locaux « propriétaires » de l’île, ensuite le passage d’un rituel. Ni dérangées par la présence humaine ni par la pollution lumineuse, les tortues y ont trouvé un havre de paix pour s’y reproduire par centaines.

archipel des bijagos

Une corne d’abondance qui profite aux espèces marines et terrestres certes, mais aussi aux créatures célestes et non des moindres : l’archipel des Bijagos est le second site le plus important pour les oiseaux migrateurs dont les flamants roses et les pélicans.

Les faits ne laissent que peu de place au doute, l’archipel est visiblement le point de naufrage de l’arche de Noé. La diversité y fait loi quand l’harmonie et la symbiose semblent figurer depuis toujours dans la constitution du site. Des cérémonies traditionnelles à la gestion très actuelle des parcs nationaux, l’expérience de préservation s’impose là-bas raisonnée et coopérative de la biodiversité. L’homme y occupe une place naturelle en équilibre fragile entre besoins et devoirs.


PONANT vous y emmène

Partez à la rencontre de cette faune incroyable au cours d’une croisière de luxe.

Découvrir

icon-instagramSuivez-nous sur Instagram

Pin It on Pinterest