Home > Le sud-est de l’Espagne, autrement

Le sud-est de l’Espagne, autrement

le sud est de l’Espagne

Contrastes et merveilles

Avec ses réserves naturelles aux allures d’oasis enchantées, ses étendues désertiques évocatrices, ses plages sauvages cachées comme des trésors, ses villages blancs accrochés à flanc de montagne, les vestiges de son histoire et son soleil étincelant comme un sourire, le sud-est de l’Espagne éblouit par la diversité de son époustouflante beauté. Petit tour d’horizon…

Désert de Tabernas, terre de cinéma

Il était une fois dans l’est… Situé au centre de la province d’Almeria, le désert de Tabernas passe à la postérité dans les années 1960 en accueillant les tournages de nombreux westerns, péplums, films d’aventures, de guerre ou encore de science-fiction. Avec son ensoleillement sans faille et ses grands espaces désertiques hérissés de canyons rappelant l’ouest américain, ce semi-désert unique en Europe affiche à sa filmographie d’immenses classiques du septième art comme Lawrence d’Arabie, Indiana Jones ou les westerns de Sergio Leone. Du temps de sa splendeur, le désert de Tabernas comptait quatorze studios extérieurs. Aujourd’hui préservés, les villages westerns Mini Hollywood et Fort Bravo sont ouverts au public. Dans ces décors chargés d’histoire, cinéphiles et amoureux du désert sont invités à vivre une expérience jubilatoire à l’époque du far west.

le sud est de l’Espagne

Cabo de Gata, quand le désert se jette dans la mer

Pointe la plus basse de l’est de l’Espagne faisant face au Maghreb, le cap de Gata est un écrin terre-mer d’origine volcanique qui cache bien des nuances. Déclaré réserve de biosphère par l’Unesco en 1997, le parc naturel de Cabo de Gata s’étend sur près de 40 000 hectares dont 60 kilomètres de côte. Des terres arides de l’intérieur jusqu’aux eaux cristallines du littoral prospèrent une faune et une flore d’une incroyable diversité. Sur ce territoire de randonnée jalonné d’une riche végétation endémique principalement composée d’agaves, de palmiers nains, de jujubiers et de pistachiers lentisques, il n’est pas rare de croiser la route d’un caméléon ou d’un gecko (par ailleurs symbole de la région), d’observer des oiseaux de proie ou migrateurs, de surprendre un petit sanglier ou un renard. Au pied des falaises de craie et de roche noire surplombant une mer d’azur, de sublimes criques et plages sauvages abritent à quelques encablures du rivage une foisonnante population marine.

le sud est de l’Espagne

Sur la route des villages blancs de Malaga

Érigés à flanc de montagne au cœur d’une végétation protectrice, composés de grappes de maisons basses blanchies à la chaux et sillonnées de ruelles ombragées, les villages blancs d’Andalousie sont les vestiges jalousement préservés de l’histoire d’une région marquée par son double héritage mauresque et chrétien. Particulièrement nombreux dans la province de Malaga, ils représentent d’agréables alternatives touristiques au tumulte balnéaire de la Costa del Sol voisine. Célèbre pour son pont suspendu reliant deux parties de la ville, ses arènes, ses bains arabes et son palais du roi maure, Ronda est sans aucun doute un des sites les plus spectaculaires de la route des « pueblos blancos ». Non loin de là, le village de Mijas, prisé par les artistes des années 1950, se distingue par la majestueuse forêt de pins qui le ceinture. Plus à l’est, dans la province de Grenade, Frigiliana dégage un charme irrésistible grâce à sa vue imprenable sur la Méditerranée.

le sud est de l’Espagne

El Caminito del Rey : balade en suspension

À El Chorro, dans la sierra de Malaga, il existe un parcours légendaire hors de tous les sentiers battus, une promenade vertigineuse qui défie l’imagination et la gravité. Accroché aux parois du canyon des gorges de Gaitanes, le Caminito del Rey est un chemin pédestre fait de bois, de cordes et d’acier de plus de trois kilomètres culminant jusqu’à 300 mètres au-dessus des gorges de la rivière Guadalhorce. Construit au tout début du XXe siècle pour relier les villages de deux districts, il doit son nom au roi Alfonso XIII qui eut l’audace de le parcourir lors d’une visite en 1921. Au-delà de sa beauté saisissante, cette partie du parc naturel de Los Ardales traversé par le « Caminito » offre aux randonneurs l’occasion de découvrir plus de vingt grottes ornées pour la plupart de peintures rupestres datant du paléolithique.

le sud est de l’Espagne

La plage au naturel : quatre sublimes plages sauvages entre Murcia et Malaga

Au sud-est de l’Espagne, les différents parcs naturels régionaux du littoral comptent une multitude de petites plages et criques cachées et préservées de toute construction balnéaire et scrupuleusement aménagées par des autorités locales fières de leur patrimoine naturel. S’il ne fallait retenir que quatre d’entre elles, on prendrait d’abord la direction de Carthagène dans la province de Murcia pour profiter du sable fin et doré de la plage de Calblanque. Puis on descendrait plus au sud jusqu’au parc naturel de Cabo de Gata-Nijar pour poser sa serviette sur l’immense plage sauvage de la plaine de Los Genoveses. Toujours plus bas, on atteindrait Gualchos sur la côte « tropicale » de la province de Grenade pour se rafraîchir dans les eaux cristallines de la charmante crique de La Rijana. Enfin, à Nerja près de Malaga, ce doux périple se terminerait sur la plage cachée de Caleta de Maro et sa cascade naturelle qui se jette dans la mer.

le sud est de l’Espagne

Forum romain de Carthagène et Alhambra de Grenade, une histoire d’héritage

Carrefour des cultures latines et musulmanes, le sud de l’Espagne traduit à travers son patrimoine historique la double influence des deux principales civilisations qui l’ont occupé. À Carthagène ce sont les imposants vestiges de l’Empire romain qui donnent son identité à la ville.. Plus au sud à Grenade, comme dans le reste de l’Andalousie, c’est l’empreinte laissée lors de la domination du royaume d’Al-Andalus qui prédomine, notamment avec l’incontournable palais de l’Alhambra.

Sierras et parcs nationaux de l’est de l’Andalousie

Terre de contrastes à la fois désertique, alpine et maritime, l’est de l’Andalousie compte deux importantes chaînes montagneuses – les sierras – déclarées parcs naturels nationaux. Aux portes de Grenade, la Sierra Nevada, dont le climat alpin tranche radicalement avec les plaines arides qu’elle surplombe, culmine à près de 3500 mètres avec le pic Mulhacèn. Le massif abrite la station de ski la plus haute d’Espagne et la plus méridionale d’Europe. Dans la province de Malaga, la Sierra de las Nieves a beau afficher des hauteurs plus modestes, elle n’en reste pas moins balayée par la neige chaque hiver. Habitée par une faune particulièrement riche, elle est reconnue réserve de biosphère par l’Unesco depuis 1995.

Crédits photos :  © Istock

Tourisme : Nouvelle-Calédonie, vue rapprochée sur le lagon turquoise avec l'île du pin en arrière plan

PONANT vous y emmène

Redécouvrez les rives de la Méditerranée depuis la mer

À découvrir

Les brochures PONANT

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales
Des voyages d’exception et des escales confidentielles bientôt dans votre boîte email !
Inscrivez-vous à la newsletter PONANT