Zoom sur… le Kimberley, la perle sauvage australienne | Magazine PONANT

À la découverte d’une région aussi passionnante que méconnue

Elle ne vous dit peut-être rien mais la région du Kimberley est pourtant l’une des terres les plus sauvages au monde. Située au nord-ouest de l’Australie, elle a conservé toute son authenticité avec sa faune et sa flore abondantes et ses canyons qui s’étendent à perte de vue. Zoomons sur ce lieu unique avec Mick Fogg, chef d’expédition Ponant en Australie.

Kimberley pourrait être le prénom d’une jeune déesse issue d’un conte pour enfants. Mais c’est tout autre chose, le nom d’une région résolument sauvage située au nord de l’Australie. Cette vaste zone, trois fois plus grande que l’Angleterre, est d’ailleurs l’une des plus grandes ressources naturelles du pays.

« C’est le berceau de la culture ininterrompue la plus ancienne sur terre, celle du plus grand reptile au monde (le crocodile marin), des deux seules cascades horizontales de la planète, du récif côtier le plus vaste au monde et de la plus importante population de baleines à bosse en migration sur la planète », explique Mick Fogg, grand admirateur de la région.

À découvrir par la terre ou par la mer ?

Pour découvrir les richesses de cette région unique, mieux vaut voyager par la mer. Avec ses 2 500 îles et son littoral s’étendant sur plus de 12 000 km, le Kimberley est une zone difficile d’accès par la route. « Il n’y a pas beaucoup d’endroits qui sont accessibles par la terre et seuls les véritables aventuriers y ont accès par de difficiles pistes de 4×4 nécessitant une grande préparation », raconte l’explorateur australien.

Par la mer, il est possible de découvrir des archipels intacts occupés par la mangrove et des gorges spectaculaires comme celle du roi George, longue de 19 kilomètres et dotée de falaises en grès. « Les couleurs évoluent tout au long de la journée, créant des occasions innombrables de prendre des photos. Il s’agit d’une zone idéale à explorer en bateau pneumatique. »

Montgomery, le récif caché

Le récif de Montgomery fait partie des étapes à ne pas manquer. Sa particularité : il est invisible à marée haute car recouvert par plus de cinq mètres d’eau ! Lorsque la marée baisse, le récif émerge et l’eau commence à s’écouler, formant ainsi l’une des plus longues cascades au monde. « Il n’existe pas vraiment de moyen pour décrire ce phénomène et les photos ou vidéos ne reflètent pas la réalité. C’est une expérience dont on se rappelle toute sa vie ! »

Enfin, la région abrite un nombre incroyable de sites d’art rupestre aborigène. Cela démontre le riche passé de cette terre qui accorde encore une forte place à la spiritualité et aux images sacrées. Pas de doute : cette immersion australienne laisse un souvenir impérissable !

icon-instagramSuivez-nous sur Instagram

Pin It on Pinterest