Cork ou Dublin : Quelle Ville Visiter en Irlande | Magazine PONANT

Deux as de trèfle irlandais

C’est connu… au moins des Irlandais : le pays du trèfle a deux capitales. Dublin, capitale de la République, et Cork, « the real capital ! » d’après ses habitants. Mais derrière la plaisanterie, une vérité : la réelle fierté pour l’une comme pour l’autre d’abriter certains des plus beaux éclats d’âme de « la verte Érin ». Entre histoire et traditions ancestrales, plaisir de l’accueil et du partage, Escales vous emmène faire une petite balade dans ces deux cités joyeuses.

 

D’un côté Dublin, l’énergique capitale, porte d’entrée orientale très animée de la République d’Irlande. De l’autre, au sud-ouest du pays, Cork la paisible insoumise, chef-lieu du comté « rebelle » du même nom, patrie du leader révolutionnaire Michael Collins. Et au milieu coule une rivière… La Liffey à Dublin, la Lee à Cork. C’est ainsi joliment accrochées à leurs estuaires que ces villes portuaires aux caractères bien trempés rivalisent d’arguments pour savoir qui des deux sera l’as de trèfle.

De la culture pour tous

Difficile de départager Dublin et Cork sur le terrain de la culture tant les deux cités affichent l’une comme l’autre un formidable patrimoine. Ne serait-ce que l’entrelacs de leurs rues et ruelles bordées d’immeubles georgiens ou victoriens.

Si Dublin a son château, sa General Post Office, sa cathédrale Saint-Patrick ou Christ Church, Cork a son fort Elizabeth, son château de Blackrock, sa cathédrale Saint-Finbarr et son église Sainte-Anne. Dans les deux villes, même les prisons sont historiques et se visitent, que ce soit celle de Kilmainham à Dublin ou celle de Cork City, témoignages poignants des sombres pages de l’histoire irlandaise. Mais Dublin, c’est aussi le prestigieux Trinity College dont la Old Library abrite quelque 250 000 livres anciens. Parmi eux, le Livre de Kells, somptueux manuscrit enluminé du IXe siècle et chef-d’œuvre du christianisme irlandais. À Cork, aventurez-vous hors les murs dans les charmantes cités portuaires de Cobh, de Kinsale, ou encore jusqu’au village de Blarney à l’imposant bastion médiéval.

visiter-cork-ou-dublin

Enfin, autre terrain culturel partagé par les deux villes, celui du sport (rugby, football) et des sports gaéliques en particulier (camogie, football gaélique, hurling…), toujours prétextes à de conviviales retrouvailles. Mais c’est à Dublin que s’élève le temple historique de cette culture gaélique, l’antre de Croke Park.

Green, super green !

S’il y a un pays où se mettre au vert, c’est bien en Irlande. Et ce même au cœur des villes de Dublin et de Cork. Plus étendue, la capitale offre évidemment les plus grands espaces de verdure. À l’image de l’immense Phoenix Park (deux fois Central Park !) ou du victorien St Stephen’s Green, joyau du centre-ville. Plus méconnus, les jardins d’Iveagh alternent pelouses, fontaines et cascades.

Mais Cork n’est pas en reste avec son ombragé Bishop Lucey Park ou son très joli Fitzgerald Park, le plus vaste de la ville, que vous rejoindrez après une agréable flânerie le long de la Lee. Un havre de paix particulièrement prisé des promeneurs, des joggeurs et des étudiants de l’University College Cork.

Belles brunes et jolis blonds tourbés

Il n’y a pas que l’eau qui s’écoule au cœur de Dublin et de Cork… Le stout, cette bière sombre et épaisse à l’onctueuse mousse blanche, s’y déverse aussi généreusement au rythme des ballades irlandaises qui s’élèvent depuis les innombrables pubs des deux cités. Depuis le mythique Temple Bar dublinois jusqu’à la brasserie 100 % corcagienne Franciscan Well.

Si Dublin reste la mère patrie incontestée de la Guinness – rendez-vous d’ailleurs au Guinness Storehouse, musée entièrement consacré à l’histoire de la belle brune –, Cork a sa Murphy’s et sa très locale Beamish, stouts plus doux mais tout aussi savoureux que leur alter ego dublinois. Quant aux amateurs de triple distillation, ils pourront tout savoir sur le whisky irlandais en poussant les portes de la Old Jameson Distillery à Dublin ou, à proximité de Cork, de la Midleton Distillery.

Gastronomie, entre classiques et spécialités

visiter-cork-ou-dublin

Oubliez vos a priori ! On mange bien en Irlande, on y mange même très bien. À l’instar des incontournables que vous trouverez à Dublin comme à Cork, entre fish & chips, bacon and cabbage, irish stew et irish fry, généreux breakfast qui réunit haricots cuits, saucisses, bacon, oeuf et pain grillé. Côté spécialités, la Dublinoise Molly Malone a chanté les louanges des coques et des moules de la capitale. Le coddle (saucisses, petit-salé, pommes de terre et oignons) compte également parmi les stars hivernales de Dublin.

À Cork, il y a le drisheen ou black pudding (sorte de boudin noir), le fromage Durrus, sans oublier, pour les plus curieux, le célèbre crubeens (pieds de porcs bouillis puis frits dans l’huile). Reconnue pour la qualité de ses produits et de sa cuisine, la ville s’enorgueillit de son English Market, véritable institution créée en 1788 et devenue le lieu de toutes les tentations des gastronomes.

Que vous jetiez votre dévolu sur Dublin, l’énergique orientale, ou sur Cork, la jolie sudiste, vous aurez toutes les peines du monde à repartir. Vous apprendrez que l’on ne quitte pas impunément la belle Érin. Et surtout, qu’« on vient pour l’Irlande et on y revient pour les Irlandais ». Vous voilà prévenu.

Pause shopping !

Dublin : la piétonne et très animée, Grafton Street

Cork : la sinueuse St Patrick’s Street, Pana pour les intimes


PONANT vous y emmène

Découvrez l’Irlande et ses terres de légendes au cours d’une croisière à bord d’un navire 5 étoiles.

Découvrir

icon-instagramSuivez-nous sur Instagram

Pin It on Pinterest