Accueil > Entretien avec un instagrammeur des régions polaires
Rencontre avec le photographe et instagrammeur Daniel Ernst, amateur des régions polaires

Entretien avec un instagrammeur des régions polaires

Capturer la beauté du moment

Au printemps 2022, Daniel Ernst, instagrammeur spécialiste des régions polaires, embarque à bord du Commandant Charcot pour la première expédition du navire vers la côte nord-est du Groenland, alors que ces rivages sont encore pris dans les glaces à cette saison. Son compte Instagram compte plus de 700 000 abonnés, qui apprécient la pureté et la beauté de ses photos, mais aussi la façon dont le temps semble s’être arrêté dans les régions polaires que Daniel aime tant. Nous l’avons rencontré.

Parmi les nombreuses destinations que vous avez visitées, la plupart se trouvent dans des régions froides. Qu’est-ce qui vous attire dans ces lieux ?

La rigueur qui caractérise ces endroits généralement reculés. J’aime aller là où peu de gens ont été avant moi. J’adore raconter des histoires, et cela fonctionne mieux dans des lieux encore relativement méconnus. Et puis je préfère le froid, tout simplement !

Vous avez voyagé à bord du Commandant Charcot pour son tout premier voyage au nord-est du Groenland. Quelles attentes aviez-vous ?

Je n’avais pas d’attentes particulières, car je n’avais encore jamais navigué sur un bateau aussi luxueux – je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Mais dès que je suis monté à bord du Commandant Charcot, j’ai eu le souffle coupé ! Dès le hall de réception, les ascenseurs et les œuvres d’art, splendides, m’ont laissé sans voix. Le pont supérieur, qui offrait des vues panoramiques incroyables, est l’un des endroits où j’ai passé le plus de temps. Mais mon endroit préféré était de loin le pont extérieur au niveau 5 (celui dont on peut faire tout le tour à pied). J’ai passé des heures dehors à attendre le bon moment.

L’aventure a-t-elle répondu à vos attentes ?

Complètement, elle les a même dépassées ! Les guides, l’équipage et tout le monde à bord avaient soif d’aventure et d’exploration. Le capitaine Étienne Garcia en particulier a été formidable et a tout fait pour nous faire vivre la meilleure aventure possible.

Découvrez en images l’aventure de Daniel Ernst au nord-est du Groenland à bord du Commandant Charcot :

Partir vers des destinations lointaines et rarement explorées semble procurer le grand frisson. Qu’est-ce qui les rend si spéciales à vos yeux ?

Absolument ! Le simple fait de savoir que j’ai la chance d’explorer des lieux accessibles à quelques personnes seulement est vraiment galvanisant, et j’en mesure toute la valeur. Je pense que ce grand frisson s’explique par le fait que l’on découvre des contrées intactes, où peu de gens ont été : des endroits rarement mis en avant sur les réseaux sociaux ou ailleurs, où l’on peut vraiment raconter une histoire. J’aime particulièrement rencontrer les habitants de ces lieux très éloignés, car cela permet souvent une vraie prise de conscience. C’est très intéressant d’entendre leurs expériences de vie.

Qu’est-ce qui vous la plus surpris ?

C’est un voyage qui met tous les sens en éveil. C’est encore bien mieux que ce que j’imaginais. Les sons et les bruits ambiants créent une sorte de toile de fond grâce à laquelle on se sent encore plus vivant. La lumière en particulier est l’une des plus belles que j’aie jamais vue. Lorsque le soleil est juste sous l’horizon, quelques minutes avant qu’il se lève, la chaude lumière orangée crée un contraste intense avec le bleu profond de l’océan Arctique et de la banquise. Il est très difficile de mettre des mots sur cette expérience, je pense que seules mes photos et vidéos peuvent vraiment retranscrire ce que j’ai ressenti dans ces moments-là.

Rencontre avec le photographe et instagrammeur Daniel Ernst, amateur des régions polaires

Qu’avez-vous ressenti en découvrant la faune locale ?

Lorsque nous avons repéré notre premier ours polaire, nous étions euphoriques, nous avons ressenti un vrai rush d’adrénaline. Nous en avons vu trois au total ! C’est l’un des plus beaux moments de ma vie. Voir mon premier iceberg au milieu de l’océan alors que l’on naviguait vers le Groenland était également un moment incroyable. Il était vraiment monumental, on pouvait le voir à des kilomètres.

Vous avez également rencontré des Inuits. Qu’avez-vous retenu de vos échanges ?

Nous avons rencontré de jeunes enfants à Tasiilaq. Ce sont les enfants les plus heureux que j’aie jamais vus, ils étaient très curieux d’en savoir plus sur notre voyage et sur nos vies. Ils nous ont posé beaucoup de questions. J’ai aussi rencontré un couple de personnes âgées dans la petite ville de Kuummiut, des gens eux aussi très sympathiques et curieux. Ils nous ont parlé de leur maison et de leur vie dans cette ville qu’ils habitent depuis plus de 50 ans. Les habitants étaient très ouverts et accueillants, ils avaient vraiment envie d’en apprendre plus sur nous.

Rencontre avec le photographe et instagrammeur Daniel Ernst, amateur des régions polaires

Votre compte Instagram est suivi par plus de 700 000 personnes. Qu’est-ce qui rend votre vision du voyage si singulière ?

Je pense que c’est la touche humaine que j’essaie d’apporter à mes photos et vidéos. Il ne s’agit pas de simplement montrer des paysages d’une beauté irréprochable, je cherche toujours à amener une dimension personnelle à mes contenus, en partageant ce que je ressens, la manière dont je vis la situation. C’est surtout vrai dans mes vidéos, où j’ajoute  des voix off et en où je montre les coulisses du tournage. Les gens disent toujours que nous (ma femme et moi) avons construit notre propre microcosme, avec notre chien et notre camping-car : c’est comme une bulle qui fascine beaucoup de gens. Je suis partisan du lâcher-prise, de l’oubli de soi dans l’instant présent, de voyager à la fois lentement et intensément. C’est la recette que j’ai appliquée jusqu’à maintenant, et elle fonctionne bien, je pense.

Que cherchez-vous à partager avec vos followers ?

À travers mes photos et mes histoires, je souhaite inspirer les gens, susciter chez eux un désir, une envie de quitter l’agitation, d’échapper à la routine, d’aller dehors, d’explorer et d’expérimenter la nature. Nous avons la chance de vivre dans un monde qui offre une foule d’opportunités, il faut juste savoir les concrétiser. Au fond, je pense que les histoires que je raconte à travers mes images et mes vidéos permettent aux gens de vivre mes aventures par procuration, et c’est l’aspect le plus puissant de mon travail.

Crédits photos : ©PONANT / Daniel Ernst

Tourisme : Nouvelle-Calédonie, vue rapprochée sur le lagon turquoise avec l'île du pin en arrière plan

Laissez-vous guider par PONANT

Embarquez pour une expédition polaire et découvrez la magie du Grand Nord

À découvrir

Plastic Odyssey
Plastic Odyssey

L’expédition autour du monde contre la pollution plastique

Les brochures Ponant

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos destinations d’exception ?

mockup-escales
Des voyages d’exception et des escales confidentielles bientôt dans votre boîte email !
Inscrivez-vous à la newsletter PONANT